Contact   Ι    English  Ι   Joignez-vous à l’ACSP   Ι  

Association canadienne de science politique
Canadian Political Science Association

Au sujet de l'ACSP

pagetitlebar

Association canadienne de science politique


L'Association canadienne de science politique a commencé ses activités en 1912 et s'est constituée en corporation aux termes de la Loi des corporations du Canada en 1971.


Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de l’ACSP, nous vous invitons à lire « Une association centenaire, mais encore jeune ». L’Association est gérée par un conseil d’administration et un bureau de direction. Ses bureaux administratifs sont situés à Ottawa et elle fonctionne dans les deux langues officielles du Canada.

Objectifs (tels qu’énoncés dans les lettres patentes de la constitution en incorporation de l’ACSP en 1971)


Les objectifs de l'Association sont les suivants:


  • encourager et développer la science politique et ses relations avec les autres disciplines;
  • organiser des congrès, réunions et expositions pour discuter de problèmes de science politique et échanger des idées sur les sujets se rapportant à cette science;
  • acheter, acquérir, accepter sous forme de legs ou de don tout bien destiné à promouvoir les objectifs de l'Association;
  • accorder des subventions ou des bourses à des personnes ou à des groupes de personnes jugés méritants, pour atteindre les objectifs de l'Association;
  • publier des revues, journaux, livres et monographies portant sur la science politique.

L'Association, en tant que telle, ne prendra position sur aucun sujet de politique publique qui ne soit directement lié à la science politique. Les opinions que l'Association exprimera, le cas échéant, sur de telles questions n'engageront pas les membres.

Activités


L'ACSP a pour but principal de mettre en valeur et de faciliter l’étude de la politique et du gouvernement au Canada. À travers toute une panoplie d’activités, elle cherche à mettre en relation des étudiants, des chercheurs, des journalistes, des praticiens, des enseignants et toutes les personnes s’intéressant à la discipline les uns avec les autres et avec des ressources d’ici et d’ailleurs pour l’étude de la politique et du gouvernement.


L’Association tient un grand congrès annuel, qui attire un nombre important de participants, dans le cadre du Congrès des sciences humaine1 . Au cours de cet événement, des recherches de tout premier plan et des communications savantes sont présentées et font l’objet de discussions; en outre, des conférenciers d’honneur prestigieux d’ici et d’ailleurs sont invités. Le congrès comprend également des panels et d’autres types de présentations; diverses activités et compétitions y sont aussi organisées de manière à favoriser une participation accrue de la part de la communauté universitaire. L’enseignement, la formation en recherche et le développement curriculaire prennent une place grandissante dans ce congrès annuel. Outre les ateliers sur la formation formelle dans les techniques et méthodes de recherches de pointe, la section Enseignement et pratique professionnelle comprend des séances consacrées aux activités en classe, aux approches et innovations pédagogiques et aux méthodes d’évaluation.


Par le biais de sa revue trimestrielle avec comité de lecture, le Canadian Journal of Political Science-Revue canadienne de science politique (CJPS-RCSP), l’Association s’emploie à promouvoir l’échange de points de vue sur des questions relatives à la science politique et à favoriser l’approfondissement, l’expression et la transmission de connaissances rigoureuses en science politique au sujet du Canada. Les articles de cette revue, qui reposent sur des données probantes et des bases théoriques, sont des outils pédagogiques importants dans les collèges, cégeps et universités. Les recensions de livres constituent également une source d’information sur les nouvelles orientations de la discipline et de ses divers sous-domaines.


L’ACSP a conclu une entente à long terme avec la Société québécoise de science politique. Depuis 1979, les deux associations mènent conjointement de nombreuses activités, dont la production de la revue précitée et l’organisation de colloques et d’événements bilingues ouverts à tous. Ensemble, ces deux associations favorisent l’étude du gouvernement et de la politique au sein de la communauté des politologues francophones au Québec et ailleurs au Canada.


L’ACSP parraine le Programme de stage parlementaire (PSP) et le Programme de stage à l'Assemblée législative de l'Ontario (PSALO). Ces programmes non partisans sont indépendants du gouvernement fédéral et du gouvernement de l’Ontario et de tout parti politique. Le PSP, qui est une initiative de l’Association, se déroule sur la Colline du Parlement sous les auspices du Président de la Chambre des communes. Établi en 1975, le PSALO est également administré par l’ACSP; il bénéficie d’une subvention de l’Assemblée législative de l’Ontario.


Les étudiants : soutien accordé et participation


  • À la suite de la suppression du programme du CRSH en vertu duquel des bourses de voyage étaient accordées aux étudiants des régions éloignées qui présentaient des communications au congrès annuel, l’Association a ciblé ses efforts de collecte de fonds en 2013/2014 en fonction de ce même objectif. Depuis 2013, elle a ainsi décerné à des étudiants diplômés de grand talent des bourses de voyage à partir de son Fonds de développement afin qu’ils puissent venir au congrès. Le Fonds de développement a été remplacé par le Fonds pour l’innovation en mai 2018. Ce dernier continuera à fournir des bourses de voyage; il financera en outre des activités universitaires originales lors du congrès annuel et des activités de perfectionnement professionnel s’adressant aux étudiants diplômés.
  • Un représentant des étudiants diplômés siège au conseil d’administration de l’ACSP et fait ainsi valoir les points de vue et les préoccupations des étudiants diplômés. Le représentant des étudiants diplômés organise aussi la rencontre annuelle du « Caucus étudiant », qui a lieu au cours du congrès de l’ACSP.
  • L’ACSP décerne le Prix Vincent-Lemieux, qui perpétue le nom de Vincent Lemieux, éminent professeur de science politique à l’Université Laval, à l’auteur de la meilleure thèse de doctorat soumise, en français ou en anglais, à une institution canadienne dans tout sous-domaine de la science politique.
  • Un étudiant diplômé fait partie du jury du Prix d’excellence en enseignement de l’ACSP.
  • Depuis 2017, l’Association organise à l’intention des étudiants un concours dont l’enjeu est un stage à temps partiel en communication au secrétariat de l’ACSP. L’ACSP cherche ainsi à recruter un étudiant qui, inscrit au baccalauréat ou aux cycles supérieurs en science politique, désire acquérir de précieuses connaissances sur l’organisation et les activités universitaires de notre grand réseau de départements de science politique ainsi qu’une expérience pratique en lien avec la communauté des politologues canadiens par le biais des médias sociaux.
  • Également en 2017, l’Association a lancé PRAXIS, le blogue carrière de l’ACSP, qui offre aux étudiants des conseils pratiques afin de les accompagner dans leur cheminement professionnel.

L’Association organise chaque année une réunion des directeurs des différents départements de science politique au Canada. Au cours de cette rencontre, les directeurs de département discutent de divers sujets : les enjeux et les tendances dans le domaine de l’enseignement supérieur, leur travail universitaire et leurs tâches administratives, l’enseignement, la recherche et les services, l’utilisation de la technologie, les relations avec le corps professoral et l’administration, les évaluations, le mentorat et le perfectionnement professionnel ainsi que le curriculum, l’enseignement et la réconciliation. L’ACSP accorde aussi son soutien administratif à un programme de services grâce auquel 54 départements de science politique d’un océan à l’autre sont tenus au courant des emplois à combler et des questions d’intérêt pour la discipline.

En 2014, le cyberbulletin POLCAN2 de l’ACSP a remplacé la liste de messageries POLCAN depuis longtemps en existence. Depuis l’apparition de POLCAN2, le nombre de ses abonnés n’a pas cessé d’augmenter. Son design et son contenu sont continuellement mis à jour. Aujourd’hui, POLCAN2 compte près de 4 000 abonnés. Ce cyberbulletin, qui est envoyé chaque mercredi, s’adresse aux membres de l’ACSP tout comme aux non-membres. Il comprend des annonces, des offres d’emploi et des nouvelles de la communauté des politologues canadiens, une liste exhaustive des départements spécialisés dans divers domaines des sciences humaines ainsi que des renseignements utiles sur les événements et congrès en science politique ou multidisciplinaires organisés par des universités et des associations de par le monde.


Le colonialisme de peuplement à l’origine du Canada et le système des pensionnats pour les autochtones ont fait planer une grande ombre sur le présent. En réponse aux appels à l’action de 2015 de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada, lesquels entraînent des répercussions sur l’enseignement et la recherche en science politique, le conseil d’administration de l’Association a mis sur pied, en 2016, le comité sur la réconciliation de l’ACSP. Le comité est en train de produire une bibliographie exhaustive sur la politique autochtone au Canada ainsi qu’une liste de ressources sur la politique autochtone; il a en outre contribué à la création de représentants qui, dans les départements, aident à suivre de près les progrès réalisés à la suite des appels à l’action de la Commission de de vérité et de réconciliation.

Également en 2016, le conseil d’administration de l’ACSP a créé un nouveau poste de représentant des praticiens afin de mieux tenir compte des points de vue des politologues qui travaillent en dehors de la sphère universitaire. Le premier représentant des praticiens a été élu en 2017.


En 2017, l’Association a lancé PRAXIS, le blogue carrière de l’ACSP, en vue de fournir des conseils pratiques à ceux qui veulent trouver, grâce à leur diplôme en science politique, l’emploi idéal, que ce soit dans le monde universitaire ou comme praticien.

e-Bulletin. Afin de communiquer des annonces, des succès et des nouvelles de ses membres (par ex., prix, livres, publications et subventions), l’ACSP a relancé en 2018 le BULLETIN. Ce dernier était un outil dont les membres se servaient pour diffuser de l’information et ainsi se tenir au courant des activités et nouvelles des uns et des autres. Il fut publié de 1973 à 2003.


Affiliations

L’Association est membre de :

  • la Fédération des sciences humaines;
  • l’Association internationale de science politique (AISP);
  • l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture.

Elle est également affiliée avec les organismes suivants avec lesquels elle a conclu des accords d’échange :

  • l’American Political Science Association (APSA);
  • l’Association canadienne des programmes en administration publique (ACPAP);
  • l’International Studies Association (ISA);
  • ISA-Canada;
  • la New Zealand Political Studies Association;
  • l’Australian Political Studies Association;
  • la Political Studies Association of the United Kingdom.

À travers ces affiliations, l’ACSP organise des séances conjointes au cours de son congrès annuel (ACPAP et ISA-Canada) et la participation de politologues canadiens à des congrès internationaux dans le cadre de « panels de l’ACSP » spéciaux (APSA et ISA) et favorise l’émergence, le développement et le maintien de groupes de recherche, de réseaux, de partenariats et d’équipes de rédaction à l’échelle internationale. Elle contribue en outre au développement de projets de recherche interdisciplinaire.


L’Association participe aux rencontres annuelles et au congrès mondial biennal de l’AISP. La Pre Yasmeen Abu-Laban (présidente de l’ACSP en 2016-2017 - Alberta) est la représentante de l’ACSP et de la SQSP auprès de l’AISP. Récemment, elle a été élue membre du 25e comité de direction de l’AISP (2018-2020).


L’ACSP est également affiliée à des organisations régionales :

  • la British Columbia Political Science Association;
  • la Prairie Political Science Association;
  • l’Atlantic Political Science Association.

Ces affiliations facilitent les communications et le réseautage entre les universitaires, enseignants, chercheurs et étudiants canadiens.

L’ACSP entretient aussi des rapports avec l’association Women's and Gender Studies et Recherches Féministes (WGSRF), l’Association canadienne de philosophie et l’American Association of University Professors par le biais de sa section Politique canadienne.


Financement


L'ACSP est un organisme de bienfaisance canadien enregistré. Elle est financée en grande partie par les cotisations payées par les membres et les départements ainsi que par les abonnements institutionnels à la Revue canadienne de science politique. L'Association reçoit également des subventions du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour la RCSP et le Programme de stage parlementaire (PSP). Le Programme de stage à l'Assemblée législative de l'Ontario (PSALO) reçoit la majorité de ses fonds de l'Assemblée législative. Les deux programmes reçoivent aussi des fonds de particuliers.


1 Pour les programmes des congrès annuels de l’ACSP de 1960 à 2018, cliquez ICI.